Archives de l’auteur : Stanley Borde

[DGS-URGENT] 2020-REC-26 Prise en charge de l’obésité et prise en charge des personnes âgées à domicile dans le contexte COVID-19

Mesdames, Messieurs,

Veuillez trouver ci-joint les fiches relatives à la prise en charge de l’obésité et de la prise en charge des personnes âgées à domicile dans le contexte COVID-19.

1. Prise en charge de l’obésité dans le contexte Covid-19

Les personnes en situation d’obésité figurent parmi les publics les plus vulnérables à l’épidémie de Covid-19, l’obésité étant un facteur indépendant de complications : selon une étude récente, plus de 47 % des patients infectés entrant en réanimation sont en situation d’obésité, l’obésité augmentant significativement le risque d’être placé sous respiration mécanique invasive.

La présente stratégie s’adresse aux professionnels et établissements de santé et porte sur l’organisation de réponses spécifiques dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19 en direction des personnes en situation d’obésité. Elle s’inscrit dans le cadre de la feuille de route 2019-2022 « Prise en charge des personnes en situation d’obésité ». Les enjeux sont d’alerter sans stigmatiser, de renforcer la prévention auprès des personnes en situation d’obésité et de leurs proches pour faciliter le repérage et l’orientation en cas de suspicion de Covid-19 ou de risque plus général de rupture de la continuité des soins et de donner des outils à disposition des professionnels pour maintenir le suivi médical de leurs patients en situation d’obésité.

Lien sur le site du MSS : solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche-obesite-covid-19.pdf

2. prise en charge des personnes âgées à domicile dans le contexte de Covid-19

La population des personnes âgées avec comorbidités et/ou en perte d’autonomie ainsi que les sujets très âgés constituent le public le plus vulnérable à l’épidémie de Covid-19. Les formes graves et sévères du Covid-19 touchent tout particulièrement cette population.

La présente fiche s’adresse aux professionnels de santé de ville, établissements d’hospitalisation à domicile (HAD), services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Elle rappelle les dispositifs mis en place pour assurer la continuité des soins, et de l’accompagnement médico-social et social des personnes âgées à domicile, dans le contexte de confinement.

Lien sur le site du MSS : solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche-strategie-pa-a-domicile.pdf

Nous vous remercions par avance de bien vouloir assurer la diffusion du document auprès de vos publics et interlocuteurs habituels.

N° vert pour les médecins en difficulté : l’Ordre à votre écoute, l’Ordre à vos côtés

*Le numéro d’écoute et d’assistance pleinement mobilisé pour accompagner les médecins dans ces moments difficiles*
*Chère consœur, cher confrère,*

La crise sanitaire du Covid-19 impacte chacun d’entre nous, en activité ou en formation, en établissement ou en ambulatoire, dans son exercice professionnel et dans sa vie personnelle.

L’épuisement et le découragement peuvent frapper ceux qui sont le plus directement exposés aux conséquences de la pandémie ; la perte de repère ébranle certains qui en sont éloignés malgré eux.

Les conséquences du confinement, la maladie qui peut nous atteindre, bouleversent toutes les structures de soins y compris les cabinets médicaux.

*L’ORDRE EST À VOS COTÉS*

Dans ces moments difficiles, nous souhaitons vous rappeler que l’institution ordinale est fermement mobilisée à vos côtés et peut vous accompagner dans les difficultés que vous pouvez être amenés à traverser aujourd’hui ou demain.

Un numéro vert 0800 288 038, anonyme et gratuit, est à votre disposition 24h/24 et 7 jours /7.
*Cette plate-forme téléphonique vous accueille, vous conseille. Elle peut vous orienter, en fonction de vos difficultés, qu’elles soient personnelles, liées à votre état de santé ou à votre exercice professionnel, vers* *la personne ressource la plus pertinente, dans le respect de votre libre choix et en toute confidentialité.*

*LES PERSONNES RESSOURCES À VOTRE ÉCOUTE*
– Une assistante sociale – Un psychologue – Un médecin de soutien et d’accompagnement confraternel d’une association d’entraide territoriale (ARENE- ERMB-IMHOTEP, et le partenariat ASRA et MOTS en première ligne), formé à l’aide aux soignants – Un médecin de la commission d’entraide du conseil de l’ordre de votre département ; – Un médecin de la commission nationale d’entraide

*Chère consœur, cher confrère, soyez assuré de tout notre soutien*.

L’Entraide Ordinale Les Associations d’entraide territoriale

[DGS-URGENT] 2020-INF-21 ORGANISATION DES SOINS HORS COVID-19

Le système de santé est fortement mobilisé depuis le début de l’épidémie pour répondre aux besoins de prise en charge des patients atteints de Covid-19. Cela ne doit pas faire oublier le fait que certains soins et examens doivent impérativement être maintenus, tant en ville qu’à l’hôpital, car ils sont indispensables au regard des besoins de santé de la population. Le recours au 15 pour les urgences courantes doit être rappelé au-delà des urgences Covid-19.
À ce titre, une organisation territoriale visant à assurer les soins essentiels et à assurer le suivi de des patients est mise en place par l’ARS. Une fiche a été élaborée afin d’apporter des orientations générales concernant le maintien du suivi et de la prise en charge des soins hors COVID dans un contexte de confinement et de mobilisation des professionnels de santé pour des prises en charge de personnes atteintes du COVID. Cette fiche est disponible au lien suivant : solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/soins-hors-covid-19.pdf
Cette organisation concerne les patients atteints d’une maladie chronique ou de troubles psychiatriques, les femmes enceintes et les jeunes enfants, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale urgente mais également les prises en charge médicales qui ne peuvent être différées comme la cancérologie par exemple. Il est nécessaire de communiquer largement auprès de la population afin de rassurer sur le fait que les structures de soins se sont organisées de façon à proposer des circuits de prise en charge dédiés pour les patients Covid+ et ont mis en place des secteurs hospitaliers hors Covid-19. Toutes les précautions sont prises pour que l’accueil des patients non-porteurs du virus se fasse dans les meilleures conditions et que le risque de contamination soit évité. Il ne doit pas y avoir de renoncement aux soins indispensables et nous invitons les médecins à aller au-devant des patients de leur file active pour leur transmettre ce message. Il est important que le médecin traitant ou le médecin spécialiste correspondant habituel prenne contact avec les patients atteints de pathologie chronique les plus fragiles pour s’assurer du suivi et détecter un risque de décompensation de la pathologie. Pour cela, le médecin pourra entrer en contact avec le patient par téléconsultation par vidéo ou par téléphone, et être rémunéré pour cet acte.

Pr. Jérôme SALOMON, Directeur général de la santé

[DGS-URGENT] 2020-INF-22 Stratégie de prévention et de prise en charge sanitaire des personnes en situation de handicap

Vous trouverez les consignes et recommandations concernant l’appui des établissements de santé et des professionnels de ville aux personnes en situation de handicap en établissement ou à domicile pour la prise en charge des patients COVID-19 (+ Annexe : fiches reflexes SAMU)
Les présentes consignes et recommandations s’adressent à tous les professionnels de santé qu’ils soient libéraux, salariés et en établissements de santé publics ou privés et sont coordonnées sur le territoire par chaque ARS qui met en place une cellule médico-sociale au niveau régional déclinée dans chaque département.
Le document joint synthétise les moyens à mobiliser et à structurer par les professionnels de santé de ville et les établissements de santé afin d’assurer la continuité des soins et des prises en charge des personnes en situation de handicap. Il s’agit également de garantir la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients COVID+ en situation de handicap, en soutien aux professionnels du secteur social et médico-social ainsi que de contribuer à la limitation de la propagation de l’épidémie.
Cette fiche est accompagnée d’un ensemble de fiches-reflexes destinées aux centres 15 sur les spécificités de certaines situations de handicap.
L’ensemble de ces fiches est accessible sur le lien suivant :
solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/consignes_professionnels_sante_patients_handicapes_covid-19.pdf
solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche-reflexe_samu_handicap_covid-19.pdf

Pr. Jérôme Salomon
Directeur Général de la Santé

On reste à la maison 1

JYTNDACWBIDDVGZFCTCF 
ZTELEVISIONKETXBKNÇÇ 
SRIOVEDFTSÇMYCWRXEGU 
HBEKUDMENISIUCHIIMJX 
ÇQYXZIÇHVDÇXZIECYEAF 
EPCWBÇDPOEMUZYIOQGRV 
CYGSJDNRQZMECTXLXNDL 
RZEGANEMYÇMJMIOALAIE 
IONOMOBHSCZOFOÇGIRNC 
TPSUSJPPIETQDEIEYCRT 
UDDUIGNCEMJIYVNIXDGU 
RAEWRFJESFIZIMOOHBVR 
EZSZLZQUTPRLBNSREIEE 
VQSPIIQPEHNXSNIDUFUZ 
EFIUAOTKSRHBROAXYBAM 
EENXVHVZFQRUWCMJÇLMQ 
PSQKAWYHYSYWIOYFLSBB 
BRKWRFOLWBDPSGKUUTON 
XÇSETCGHQAROUJACROIJ 
ORDINATEUROHUPKBFSOP 
MAISON
TELEVISION
CUISINE
JARDIN
LECTURE
DESSIN
ORDINATEUR
DEVOIRS
ECRITURE
JEUX
TRAVAIL
SIESTES
MENAGE
RANGEMENT
BRICOLAGE

 

Journée CRTCL du jeudi 26 septembre 2019

Réadaptation professionnelle chez les traumatisés crâniens

Jeudi 26 septembre 2019

9h00-17h00
Chéops 87
55 rue de l’Ancienne Ecole Normale d’Instituteurs 87000 LIMOGES

 

Programme :

8h30 Accueil des participants autour d’un café et de viennoiseries

9h00 – 10h00 Le traumatisme crânien : Classification (léger, modéré, sévère), Présentation clinique
Docteur Hélène CARRIERE-PIQUARD – MPR CH Esquirol Limoges

10h00 – 11h00 Parcours du patient et insertion professionnelle : Prise en charge, unités
Madame Laëtitia  DELHAYE – Coordinateur du Centre de Ressources Traumatisme Crânien Limousin CH Esquirol Limoges

11h00 – 12h00 Parcours psychique
Docteur Stanley BORDE – Médecin Chef du Pôle des Blessés de l’Encéphale CH Esquirol Limoges

 

12h00 REPAS

 

14h00 – 14h15 Un parcours
Docteur Hélène CARRIERE-PIQUARD – MPR CH Esquirol Limoges

14h15 – 15h30 Handicap invisible : Les troubles psychiatriques post-TC
Docteur Françoise BLANCHARD-BOUHAJJA – Médecin psychiatre CH Esquirol Limoges
Madame Alexandra DE LIMA – Neuropsychologue CH Esquirol Limoges

15h30 – 17h00 Case Management et 3 cas cliniques
L’aménagement en milieu ordinaire
Monsieur Mathieu PAREAUD – Ergothérapeute CH Esquirol Limoges
Le stage UEROS
Madame Sharmily DEVJE – Neuropsychologue CH Esquirol Limoges
Madame Cécile ENSELME – Psychologue du travail CH Esquirol Limoges
– L’accompagnement vers le milieu adapté ESAT
Monsieur Quentin DEBAT – Ergothérapeute CH Esquirol Limoges

17h00 FIN DE LA JOURNEE

 

 

PROGRAMME- V 10 05 2019

 

Psychiatrie et Traumatisme Crânien – Vendredi 26 janvier 2018

Panorama journée psy et TC

MSA du Limousin – LIMOGES

 

“La machine nerveuse est aussi, chez l’homme, une machine mentale” (Pr René Angelergues). Le traumatisme crânien entraîne incontestablement une atteinte de la machine nerveuse, mais qu’en est-il alors de la machine mentale ? Le traumatisé crânien souffre-t-il davantage de maladie mentale, ses maladies mentales sont-elles différentes, doit-on lui proposer des traitements différents de ceux des personnes au cerveau non lésé ? Ces questions que se posent toutes les personnes confrontées aux traumatisés crâniens ont été le fil rouge de notre journée.

D’abord, un état des lieux de la psychiatrie et de ses rapports au traumatisme crânien a été proposé. Puis un tour d’horizon de la clinique psychiatrique a essayé de dégager des caractéristiques spécifiques aux traumatisés crâniens. Enfin l’approche thérapeutique a questionné les nécessaires collaborations avec les psychiatres, les outils à leur disposition et les particularités de leur usage chez le traumatisé crânien, ainsi que l’expertise des proches dans ce domaine.

Les évolutions des dernière décennies, et notamment l’attraction de la galaxie Neurosciences, paraissent propices à un enrichissement mutuel du champ du traumatisme crânien et de celui de la psychiatrie. Cette journée a essayée d’en être le témoin.

Dr Patrick FAYOL, chef du pôle des blessés de l’encéphale – CH Esquirol Limoges


LA CLINIQUE PSYCHIATRIQUE CHEZ LE TRAUMATISE CRÂNIEN (TC)
Président Docteur Jean-Jacques DUMOND

État des lieux de la psychiatrie – Perspectives pour les TC
Professeur Jean-Pierre CLEMENT – Psychiatre CH Esquirol Limoges

Troubles d’allure délirante
Docteur Patrick FAYOL – Psychiatre CH Esquirol Limoges

Syndrôme dépressif
Docteur Sabine FORZAN – Psychiatre CH Charles Perrens Bordeaux

État de stress post-traumatique
Docteur Eric CHARLES – Psychiatre CH Esquirol Limoges

Addictions et TC
Professeur Philippe NUBUKPO – Psychiatre CH Esquirol Limoges

Syndrôme post-commotionnel
Docteur Frédérique VALADAS – Urgentiste CH Esquirol Limoges

DES OUTILS THERAPEUTIQUES UTILISABLES CHEZ LE TRAUMATISE CRÂNIEN
Président Professeur Jean-Yves SALLE – CHU Limoges

Articulation entre Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) et Psychiatrie
Docteur Hélène CARRIERE-PIQUARD – MPR CH Esquirol Limoges

Traitements médicamenteux
Docteur David PLANTIER – MPR Hospices Civils de Lyon

Thérapie Cognitivo-Comportementale
Alexandra RODERICH – Neuropsychologue CH Esquirol Limoges

Remédiation cognitive
Marie-Cécile PARVEAU – Neuropsychologue CH Esquirol Limoges

Thérapie systémique familiale
Docteur Jean-Marc DESTAILLATS – Psychiatre CH Jonzac Bordeaux

Expertise des familles dans la prise en charge des troubles du comportement
Docteur Virginie SAOUT – MPR Angers

Télécharger le programme


Journée organisée en partenariat avec France Traumatisme Crânien

France Traumatismem Crânien