Le Pôle Adrien DANY

Depuis 1978, le service de Psycho-Réhabilitation s’est d’abord développé dans le service universitaire de psychiatrie, autour de l’idée de créer une filière cohérente de prise en charge des traumatisés crâniens. Celle-ci a évolué parallèlement aux courants nationaux et internationaux de prises en charge des traumatisés crâniens et de recherche spécifiques. Son originalité était celle d’une respiration psychiatrique avec d’emblée une approche globale du blessé, maintenant consacrée dans les schémas de prise en charge d’initiative neurologique ou rééducative (la collaboration entre les services de Réanimation et de Neurochirurgie du CHU de Limoges et le service de Psycho-Réhabilitation ont existé dès la création du service). Elle assure la prise en charge des cérébro-lésés, en suite de soins et au sein d’une filière de soins sanitaire et médico-sociale régionale très cohérente.

De fait, le développement de l’ensemble du Pôle des Blessés de l’Encéphale, comme il se nomme aujourd’hui, s’est réalisé au sein du Centre Hospitalier Esquirol dans un particularisme régional où existe depuis longtemps une culture partenariale forte.

Aujourd’hui, le Pôle des Blessés de l’Encéphale – Adrien Dany est organisé en filières, reposant sur trois axes principaux :

1. Une structure d’Hospitalisation Complète et un Hôpital De Jour : éveil dès sevrage du respirateur et mise en œuvre de techniques de rééducation neurologique ;
2. Des structures médico-sociales : UEROS, Unité Mobile de Réinsertion Traumatisés Crâniens Limousin : regroupant l’Équipe Mobile et le Réseau Traumatisés Crâniens Limousin. Ces services sont articulés aux consultations d’évaluation et de suivi permettant une guidance médicale du parcours du blessé ;
3. Un travail en réseau entre les acteurs du sanitaire, du médico-social et de l’insertion des blessés.

Actuellement, le fonctionnement du Pôle Adrien Dany traduit bien une volonté de santé publique souhaitant aboutir à la prise en charge de tous les traumatisés crâniens sévères de la région élargie, avec une volonté de partenariat de l’ensemble des acteurs mobilisables dans un accompagnement individualisé et prolongé du parcours du blessé de l’éveil à la réinsertion sociale et professionnelle.

Ayant toujours à l’esprit qu’il n’existe pas de modèle prédéfini, que chaque individu est unique et au centre de son projet, les médecins peuvent s’appuyer sur la filière ambulatoire, de réadaptation et de réinsertion qui propose :

– Des programmes holistiques de rééducation cognitive : établissement d’une alliance thérapeutique, valorisation de la prise de conscience des déficits et de leurs conséquences, utilisation des ressources et atouts du blessé, développement de l’estime de soi ;
– Un accompagnement à la réinsertion sociale, familiale et professionnelle : préparation à la sortie d’hospitalisation, projet de vie, socialisation, travail de l’autonomie, accompagnement des familles, projet professionnel, accompagnement des structures (maintien dans l’emploi ou en formation, intervention en ESAT, accompagnement au Groupe d’Entraide Mutuelle, lien avec les auxiliaires de vie…)

Quelques dates:

1978 : unité fonctionnelle de 10 lits au sein du Service Universitaire de Psychiatrie (Pr Leger)
1985 : capacité agrandie à 17 lits
1993 : Association Limousine d’aide à la Réinsertion des Cérébro-lésés (ALARC) loi de 1901
1997 : UEROS Limousin
2000 : unité sanitaire complétée de 5 lits d’éveils prolongés et de 10 places de jour
2003 : Équipe Mobile (Réinsertion Familliale et Sociale)
2006 : le Réseau Traumatisme Crânien Limousin (Repérage, Réinsertion professionnelle, sensibilisation des partenaires)
2010 : 15 lits états végétatifs chroniques et pauci-relationnels
2012 : le Centre de Ressources TC Limousin
2016 : les consultations TC et sport et consultations TC légers en convention avec le CHU
2016 : le C.E.R.C.L. (Centre Expert et de Réhabilitation des Cérébro-Lésés)
2017 : l’UMR SCOlarité
2017-2018 : l’Equipe Gestionnaire de Parcours